Wizarding World Actualités La saga Harry Potter

Saga Harry Potter : La Salle sur Demande, un lieu à part

Publié

Saga Harry Potter : La Salle sur Demande, un lieu à part

On rêve toujours d’obtenir ce qu’on veut d’un simple claquement de doigts. J. K. Rowling l’a bien compris puisqu’elle applique ce principe à une salle de Poudlard – la plus mystérieuse d’entre toutes – la Salle sur Demande. Pour autant, en dépit de ce que son titre suggère, accéder à cette salle n’est pas si évident… La magie répond à des codes précis, comme la saga Harry Potter l’a souvent prouvé au cours des huit films qui la composent, et il en va de même pour cette pièce qui n’apparaît qu’à certaines conditions. Également appelée Pièce Va-et-Vient, elle s’adapte au besoin du sorcier qui sollicite ses 'services'. Un recoin du château dont peu d’élèves ont connaissance et qui a plusieurs fois servi d’échappatoire à Harry et ses amis, quand la situation semblait inexorable. Chargée d’histoire, elle abrite des objets emblématiques à découvrir au Warner Bros. Studio Tour London, le parc à thème dédié au célèbre apprenti sorcier qui se visite toute l’année en cliquant ici.

Aussi modulable qu’insaisissable, la Salle sur Demande est un lieu à part. Alors que son existence n’est connue que d’une poignée d’initiés, elle reste empreinte d’un épais mystère. Un mystère qui commence sur son palier, puisque entrer dans cette salle implique déjà de faire apparaître sa porte et, pour cela, il est nécessaire d’effectuer un rituel qui n’est pas sans rappeler le fameux « sésame, ouvre-toi » d’Ali Baba. Pas de désert ni de lampe à frotter au septième étage de Poudlard toutefois, où se situe l’entrée de la Salle sur Demande, mais une tapisserie accrochée à un mur du couloir sert de repère.

L’astuce consiste alors à passer trois fois de suite devant cette tapisserie en se concentrant sur ce dont on a besoin, après quoi la porte se matérialise enfin. Lors de cette opération, la discrétion est bien sûr de rigueur afin de préserver le secret de cette pièce magique, qui deviendrait un lieu de convoitise si son existence était dévoilée. Ce souci de dissimulation s’étend jusqu’à l’emblématique carte du Maraudeur, sur laquelle seule cette pièce et la Chambre des Sorciers ne sont pas répertoriées. Informé des vertus de cette salle unique en son genre par Neville, Harry s’y rend dans un but bien déterminé : y cacher le livre de potions du Prince de Sang-Mêlé.

Ainsi, c’est une pièce à l’architecture baroque, d’une grandeur imposante, qui s’ouvre à lui. Dans ce décor de cathédrale, des montagnes d’objets que d’autres ont caché avant lui sont entassées, si bien que tenter de remettre la main sur ce livre serait comme chercher une aiguille dans une botte de foin. À l’instar du Survivant, Tom Jedusor a aussi eu recours à cette pièce confidentielle par le passé, pour y dissimuler le diadème-Horcruxe, de même que Dumbledore, qui récupère quant à lui le Miroir du Riséd ou, dans un registre plus anecdotique, la Pr. Trelawney pour y stocker ses bouteilles de xérès à l’abri des curieux.

Autant de déclinaisons possibles des atouts que renferme cette pièce aux mille facettes !

Pour rappel, Harry Potter : L’Exposition vous attend à la Cité du Cinéma de Paris jusqu’au 6 septembre, pour passer un moment magique en famille ou entre amis. Infos pratiques et réservations en cliquant ici.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier