Wizarding World Actualités La saga Harry Potter

Saga Harry Potter – Prochain arrêt : le Magicobus !

Publié

En cette rentrée scolaire , nombreux sont ceux qui prendront le bus pour se rendre à l’école. Si les transports en commun et la reprise du train-train quotidien ne font pas rêver, la ritournelle 'métro boulot dodo' n’a pas sa place chez les sorciers. N’ayant rien à envier aux fameux school bus jaunes des fictions US, le Magicobus impressionne. Lancé à travers Londres à la vitesse de l’éclair, ce bus à double impériale amélioré est imbattable… aux risques et périls de ses passagers. Quant à lui accessible grâce à des navettes spéciales, au lieu de Magicobus, le Warner Bros. Studio Tour London se visite toute l’année !

« Transport d’urgence pour les sorciers et sorcières en perdition »

N’ayant pas sa pareille pour détourner les objets du quotidien, J.K. Rowling a l’art d’entraîner ses fans au cœur d’univers féériques. L’objet en question ressemble davantage à une fusée lancée à pleine vitesse qu’à un moyen de locomotion urbain, tant le Magicobus est rapide. C’est dans le troisième opus des aventures d’Harry Potter – Le Prisonnier d’Azkaban (2004), signé de l’oscarisé Alfonso Cuarón – qu’on l’aperçoit pour la première fois.

HarryPotter94

Hormis sa couleur violette et ses trois niveaux , il passerait presque pour un bus ordinaire. Lorsque Harry embarque à bord et que le conducteur met le contact, on comprend toutefois que le Magicobus est tout sauf ordinaire. C’est Stan (Lee Ingleby, The Five), un contrôleur un brin débraillé aux faux airs de steward, qui l’engage à monter. Lançant un « on ne va pas rester là à regarder l’herbe pousser », il lui rappelle que le Magicobus est un « transport d’urgence pour les sorciers et sorcières en perdition ». Cherchant le chemin du Chaudron Baveur , après avoir fugué de chez les Dursley, Harry était justement déboussolé.

La boutique officielle Wizarding World - Harry Potter - Les Animaux Fantastiques

Doublement impérial

À l’intérieur, c’est un décorum pour le moins inattendu que découvre l’élève de Poudlard : wagon couchette, lustre d’un autre âge, lumières cosy, et même un service de bagagerie proposé par Stan. De quoi rappeler l’Orient Express, bien que le confort soit autrement plus spartiate. Au volant de ce monstre à étages, Ernie Danlmur met les gaz, tandis que la tête vaudou trônant à son rétroviseur annonce : « Ça va secouer un max ». Une mise en garde qui ne tarde pas à se vérifier, puisque le Magicobus, invisible aux yeux des Moldus , peine à se frayer un chemin dans la circulation de la capitale britannique.

HarryPotter93

Les lunettes cul-de-bouteille d’Ernie et la crainte qu’on lit sur son visage n’aident pas. Slalomant entre les véhicules, son bus à double impériale va jusqu’à se rétrécir au maximum pour se faufiler entre deux bus, bien réels eux. Une prouesse qui ne doit pas être très agréable pour les passagers, mais qui a le mérite de permettre au Magicobus d’arriver à destination en un temps record. Pour l’anecdote, la construction de ce bus extraordinaire a représenté un challenge de taille pour les équipes techniques. Au-delà des effets spéciaux ajoutés en post-production, pendant le tournage, il a fallu séparer le bus en deux parties distinctes, afin de le transporter sur les différents lieux de prises de vue.

Prolongez la magie Wizarding World de J.K. Rowling au Warner Bros. Studio Tour - Les coulisses de Harry Potter. Découvrez le Warner Bros. Studio Tour

Retrouvez l'univers d'Harry Potter et des Animaux Fantastiques sur Amazon.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier