Wizarding World Actualités La saga Harry Potter

Saga Harry Potter : Mère et sorcière, un défi de chaque instant

Publié

Saga Harry Potter : Mère et sorcière, un défi de chaque instant

Si la Fête des Mères est un moment magique pour toutes les mamans, leur vie au sein de la saga Harry Potter est loin d’être de tout repos. Tiraillées entre leurs rôles de mère et celui de sorcière, elles jouent en permanence sur deux tableaux et se doivent de redoubler de courage pour affronter petits et grands bouleversements du quotidien. Bien qu’Harry ait été privé de sa mère alors qu’il était encore bébé, les mamans tiennent une place importante dans la saga de J. K. Rowling. Élément déclencheur de la vendetta d’Harry contre Voldemort, le meurtre de ses parents a forgé son caractère, en l’obligeant à acquérir une indépendance qui sera sa plus grande force ; jusqu’à ce qu’il fasse la connaissance d’Hermione et Ron, aux côtés desquels il ne se sentira plus jamais seul. Focus sur ces femmes de l’ombre, aux deux visages.

Au fil des huit films qui composent la saga Harry Potter, le public a vu grandir les élèves de Poudlard et a appris à les connaître. Offrant une grande autonomie à ses pensionnaires, l’école de magie implique aussi de se plier aux contraintes que suppose l’internat et d’accepter de se couper, un temps, de sa famille. Un éloignement plus ou moins bien vécu selon le caractère de chacun et qui prend une dimension tragique dans certains cas. Lorsqu’on passe en revue la place qu’occupent les mamans dans cette grande aventure, force est de constater que J. K. Rowling n’est pas toujours tendre avec elles.

À l’instar de Lily Potter, la mère d’Harry, nombreuses sont celles qui ont souffert de sortilèges ; prouvant, s’il en était encore besoin, que s’en prendre aux Mangemorts ne va pas sans conséquence et que leur violence est sans limite. L’une des premières à en faire les frais est Alice Londubat, la mère de Neville, qu’un sortilège Doloris a rendue folle. Après avoir courageusement affronté Voldemort et ses sbires, cette ancienne Auror n’est plus que l’ombre d’elle-même. Recevant de fréquentes visites de Neville à l’hôpital psychiatrique où elle est internée avec son mari, elle conservera néanmoins un lien très fort avec son fils.

La mère d’Hermione, Mrs. Granger – également victime d’un sortilège – n’a quant à elle pas été ensorcelée par un Mangemort mais par sa fille elle-même. Soucieuse de protéger ses parents des attaques de l’armée des Ténèbres, Hermione prend une décision radicale : leur lancer un sortilège d’Amnésie, destiné à ce qu’ils partent vivre à l’étranger sous une fausse identité. Réussissant à persuader sa mère qu’elle s’appelle Monica Wilkins, Hermione sait qu’elle fait ce qu’il y a de mieux pour la préserver du danger qui pèse sur elle, bien que cela implique de disparaître de sa vie.

À contrario, Molly Weasley – la mère de Ron – est très présente. À la tête d’une famille nombreuse, elle n’a pas le temps de chômer et n’hésitera pas à défendre ses enfants becs et ongles, allant jusqu’à supprimer la redoutable Bellatrix Lestrange lord de la bataille de Poudlard ; bataille au cours de laquelle elle perd tragiquement Fred, l’un de ses jumeaux. C’est elle qui donne à Harry un premier aperçu de la magie, en l’aidant à franchir le passage invisible de la Voie 9¾.

Tandis que Molly devait avoir un alter-ego maléfique, il s’agirait probablement de Narcissa Malefoy, la mère de Drago. Tandis que son prénom traduit l’égoïsme qui la caractérise, Narcissa est capable de grands sacrifices dès lors qu’ils sont faits dans l’intérêt de sa famille. Protégeant les siens envers et contre tous, elle est une mère très attentive au bien-être de son fils unique… au détriment de ceux qui gravitent autour de lui. Bien qu’elle ne soit pas Mangemort, elle a consacrée toute sa vie à œuvrer à la cause de Voldemort.

Pétri de haine, Voldemort doit la rage intérieure qui le consume depuis l’enfance à la carence d’amour maternel dont il a souffert. Née au cœur d’un contexte familial désastreux, sa mère – Merope Gaunt – a eu une vie aussi courte que difficile. Délaissée par l’homme dont elle été amoureuse et qui lui a donné un fils, elle confie Tom Jedusor à l’orphelinat en l’abandonnant au destin néfaste qu’on lui connaît : celui de Voldemort.

En assassinant, des années plus tard, la mère d’Harry, il aura involontairement permis à Lily Potter de transmettre son courage en héritage à son fils. S’interposant devant le Seigneurs des Ténèbres pour sauver son enfant, elle le protège grâce à ce sacrifice ultime. S’il conservera une cicatrice en forme d’éclair de cette terrible nuit d’Halloween, Harry gardera aussi une cicatrice, moins visible, en son cœur et rendra hommage à cette mère partie trop tôt en appelant sa fille Lily.

Mais, au-delà de la fiction, Harry Potter a une seconde maman qui ne l’oublie pas et qui continue de faire vivre son univers dans ses romans : J. K. Rowling, bien sûr !

Pour rappel, Harry Potter : L’Exposition vous attend actuellement à la Cité du Cinéma de Paris et se tiendra jusqu’au 6 septembre. De quoi passer un moment magique en famille ou entre amis. Infos pratiques et réservations :

Visiter les studios de Harry Potter

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier