Wizarding World Actualités

Harry Potter : L’Exposition : Rencontre avec les jumeaux Weasley

Publié

Harry Potter : L’Exposition : Rencontre avec les jumeaux Weasley

Indissociables des jumeaux Weasley aux yeux du grand public, James et Oliver Phelps doivent leur renommée à la saga Harry Potter. Une franchise qui les a consacrés sur la scène internationale et qui les a vus grandir. Campant respectivement Fred et George, ils ont marqué l’univers de l’apprenti sorcier, en combattant à ses côtés contre les forces du mal… au prix du sacrifice ultime dans le cas de Fred. Un tandem fraternel aussi drôle et attachant dans les films qu’hors des plateaux de tournage, comme en atteste notre rencontre avec eux, dans le cadre de l’inauguration de l’exposition que la Cité du Cinéma de Paris consacre à Harry Potter. Pour découvrir quelles anecdotes ils ont bien voulu dévoiler, suivez le guide !

Plus âgés qu’Harry, les grands frères de Ron sont de précieux alliés pour lui lors de sa première rentrée à Poudlard, comme ils connaissent déjà les rouages de l’école de magie et les pièges à éviter. Un brin farceurs, mais répondant toujours présents lorsque la situation l’exige, ils forment un duo sur lequel on peut compter. Une qualité qui les rend d’autant plus attachants aux yeux des fans et qui explique que, quatre ans après la fin de l’octalogie, l’admiration des fans demeure intacte. Encore surpris de l’ampleur et la pérennité du succès qu’engendre la licence Harry Potter, James explique cet engouement planétaire en indiquant :

« C’est imprégné dans l’imaginaire collectif, peu importe votre âge », confiant : « Dans toutes les villes où on a présenté cette exposition, on a rencontré des fans de 6 à 65 ans (…) Des grands-parents viennent avec leurs petits-enfants en connaissant aussi bien la saga qu’eux ».

Un phénomène qui tient à l’univers né de la plume de J. K. Rowling, au même titre qu’à l’implication des comédiens dans l’intrigue. Ayant donné dix ans de leur vie à la franchise, les frères Phelps conservent un souvenir émerveillé de cette aventure, mais tiennent à rappeler les écueils qu’elle implique, en termes de jeu d’acteur. « J’ai deux pieds gauches ! », reconnaît Oliver avec humour, en évoquant sa difficulté à apprendre les danses de salon pour la scène de bal du quatrième opus, Harry Potter et La Coupe de Feu (2005), tandis que le plus grand challenge de James reste les scènes de Quidditch, « parce qu’il fallait refaire exactement les mêmes gestes, à la seconde près et pendant plusieurs heures d’affilées », raconte-t-il.

Au-delà des enjeux cinématographiques inhérents au tournage, l’univers d’Harry Potter regorge de sources d’amusement. Particulièrement imaginative dans sa conception des sorts et ruses magiques qui ponctuent ses romans, J. K. Rowling a créé des objets que les jumeaux Phelps aimeraient bien voir devenir réalité, à l’instar du Portoloin, dont Oliver dit : « Pour venir ici, j’aurais pu éviter de passer 2h à l’aéroport, 1h30 dans l’avion, plus le temps de récupérer les bagages… Si j’avais eu un Portoloin j’aurais été là en une fraction de seconde ». Pour sa part, James penche davantage pour le 'Ten-Second Pimple Vanisher', une lotion anti-imperfection vendue dans leur boutique : Weasley, Farces pour sorciers facétieux.

Autant de confidences, qui prouvent que les interprètes de Fred et George sont, eux aussi, des fans de la première heure ! En atteste le plaisir qu’ils ont à évoquer leur visite au parc à thème qui enchante les potterhead – les puristes d’Harry Potter – outre-Manche, le Warner Bros. Studio Tour London. « J’ai trouvé ça génial », note James Phelps, détaillant : « C’était l’inauguration de la nouvelle section consacrée au Poudlard Express, où le train qui a servi au tournage est exposé ».

« C’était super de voir ces éléments de décor, mais ce qui est cool avec l’exposition parisienne c’est qu’on peut voir ce qui n’est pas exposé au Studio Tour. Même si vous êtes allés là-bas, ce que vous verrez ici est différent », conclut-il.

Vous l’aurez compris, pas une minute à perdre pour découvrir, à votre tour, l’exposition Harry Potter à la Cité du Cinéma de Paris. Réservez vos places jusqu’au 6 septembre en cliquant ici.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier