Wizarding World Actualités

Harry Potter : L’exposition comme si vous y étiez

Publié

Harry Potter : L’exposition comme si vous y étiez

exposition-harry-potter-infos

Une exposition exceptionnelle qui fait escale en France

À la veille de l’ouverture de la grande exposition que la Cité de Cinéma de Paris consacre à Harry Potter, c’est la dernière ligne droite pour les fans du célèbre apprenti sorcier. Après avoir fait escale dans plus d’une dizaine de pays à travers le monde, cette exposition exceptionnelle prend enfin ses quartiers dans la capitale. L’occasion pour les inconditionnels de l’univers de J. K. Rowling de s’immerger dans la magie de la saga culte , en découvrant les authentiques éléments de décor utilisés sur le tournage et en participant à des animations qui raviront petits et grands. Tandis que les portes de l’expo s’ouvrent dès aujourd’hui aux 500 privilégiés qui ont précommandé leurs billets pour la visiter en avant-première, les journalistes étaient, quant à eux, conviés à la découvrir dès hier. Morceaux choisis de la conférence de presse.

Une immersion totale

Dévoilée à la presse en présence de James et Oliver Phelps – alias les jumeaux Weasley – du duo MinaLima, à qui l’on doit l’identité visuelle de l’ensemble des films, et du commissaire d’exposition, l’expo parisienne d’Harry Potter a de quoi impressionner. Visiblement émerveillés par la profusion d’objets emblématiques , de costumes et d’accessoires authentiques réunis dans une mise en scène digne d’un plateau de cinéma, les journalistes ont été les premiers à parcours les allées. Dans une semi-obscurité qui renforce la sensation d’immersion et de féérie, le visiteur passe de salle en salle, en se laissant prendre au jeu des étonnantes surprises qui jalonnent son parcours.

Dans la pure tradition de Poudlard, le Choixpeau magique est là pour accueillir les visiteurs dès leur arrivée, en leur indiquant à quelle maison ils appartiennent. Une mise en condition qui leur permet de se glisser dans la peau de sorciers en herbe, au même titre que la salle suivante, qui abrite une locomotive semblable à celle du Poudlard Express. Le ton est donné : embarquement immédiat pour un monde fait de magie et de mystères… S’il ne faut pas trop en dévoiler, l’exposition tient ses promesses en mêlant imagination authenticité à travers un savoureux cocktail de baguettes, balais, souafles – les balles de Quidditch – Mandragores et bien plus !

« La magie est dans les détails »

… a souligné BFM TV dans le sujet que la chaîne d’information en continue dédie à l’exposition et ce n’est pas Robin Stapley qui dira le contraire. À la tête du groupe GES, qui a pris en charge la conception et de la scénographie de l’expo, il a rappelé, en conférence de presse, l’importance du réalisme de ce qui est présenté au public :

« L’enjeu était de montrer les véritables éléments provenant des films et non des statues de cire à l’effigie des personnages »

Si Stapley confie avoir un attachement tout particulier pour la hutte d’Hagrid et les différentes créatures exposées, Miraphora Mina et Eduardo Lima peinent quant à eux à choisir un décor vers lequel irait leur préférence, comme ils aiment tout l’univers d’Harry Potter. Ayant travaillé sur le graphisme des éléments visuels des huit films de la franchise, ils ont signé un très grand nombre d’affiches et accessoires. Une passion et un talent sans borne, qu’ils mettront également à profit des Animaux fantastiques (2016) de David Yates, bien qu’il soit encore trop tôt pour en savoir davantage.

L'exposition en images

Questionnés sur le plus grand challenge auquel ils ont dû faire face au cours de l’octalogie Harry Potter, les deux graphistes ont révélé que les créations les plus difficiles qu’ils ont eu à imaginer concernaient paradoxalement le monde des Moldus et non celui des sorciers. Les interprètes de Fred et George Weasley ont, de leur côté, fait part de leur nostalgie : « Ce qui me bluffe le plus c’est la différence de taille des costumes qui sont exposés. On a bien grandi depuis le premier film », a dit Oliver Phelps avec émotion. Faisant une révélation d’un autre genre, le commissaire d’exposition a également tenu à souligner que, bien qu’il s’agisse de la 13e étape de cette exposition à l’échelle internationale, certains objets présentés n’ont jamais été montrés ailleurs, à l’instar des grandes pièces de jeu d’échec aperçues dans le premier opus, Harry Potter à l’école des sorciers (2001).

Une expérience inédite, donc, pour une fabuleuse exposition à découvrir dès demain et jusqu’au 6 septembre !

exposition-harry-potter-infos

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier